écrit,  texte court

Bad Trip

Mes bleus intérieurs sont noirs. Mes mots sont aussi noirs que le vide. Au bord du gouffre, je descends déjà. Je sais que je tombe en moi et que c’est là qu’est ma tombe.

Y a-t-il quelqu’un ? Quelqu’un pour me sortir de là ? Vous ne m’entendez donc pas supplier ? Je crie, je tombe !

Je descends toujours plus loin. Je sais que tout là-bas m’attend le néant. Mon corps se disloque, ma tête et mes membres se détachent de moi. Je m’abîme dans le ciel et me dissous dans l’Univers.

Je tombe toujours plus vite. Je ferme les yeux. Des vagues de soleils rouges et jaunes m’incendient la tête. Une étoile géante implose dans mon crâne.

Encore plus loin, je n’ai plus conscience de mon corps ni de mon esprit. Tout est noir et vide autour de moi dans cette chute infinie.  Oh, faites que cela s’arrête ! Par pitié, que cela finisse !

Puis un choc. Un sursaut vital. D’un coup, mon corps se reforme. Mon cœur s’emballe dans ma poitrine. Je me retrouve enfin.

Epuisé et haletant, je reste prostré, terrorisé. Jamais encore, je n’étais tombé si loin…

Pourtant, je sais que j’irai tout là-bas un jour. Et que cette fois-là, il n’y aura pas de retour.

FAB, 06/05/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *